Homélie du dimanche 7 Avril 2019, 5e dimanche de carême 



Ph 3, 8-14

Jn 8, 1-11

On nous interroge parfois : « Tu es chrétien, qu’est-ce que ça t’apporte ? » Eh bien la meilleure des réponses possibles, c’est celle de St Paul dans la deuxième lecture de ce dimanche : pour lui c’est net : être chrétien c’est une chance, un plus, une grâce, un « avantage », le plus beau de tous les avantages : « Frères, tous les avantages que j’avais autrefois, je les considère comme une perte à cause de ce bien qui dépasse tout : la connaissance du Christ Jésus. À cause de lui, j’ai tout perdu ; je considère tout comme des ordures, afin de gagner un seul avantage, le Christ… »

Aujourd’hui, je ne vais pas vous dire comme Paul qu’en dehors du Christ, tout est « ordure », le mot est trop fort, mais je voudrais vous dire en quoi être chrétien est un avantage, un plus : c’est un avantage intellectuel, un avantage mental, un avantage moral, un avantage social et bien sûr un avantage spirituel.

  • Être chrétien c’est un avantage intellectuel car la foi donne du sens à la vie, nous donne le vrai sens de la vie : pourquoi la vie, pourquoi la mort, pourquoi sommes-nous sur terre, pourquoi le mariage, pourquoi la famille, pourquoi le travail ? …

Depuis toujours l’homme se pose de telles questions existentielles sans trouver de réponses intellectuellement satisfaisantes. Seule la foi nous donne le vrai sens de la vie : nous sommes sur terre parce que Dieu nous aime et veut nous donner sa vie, une vie éternelle et en même temps parce qu’il nous aime, Dieu nous donne à chacun un travail, une mission, une vocation. Il compte sur nous pour construire avec Lui un monde meilleur, un monde d’amour, de justice, de paix, de fraternité. Nous sommes sur terre pour dire oui ou non à la vie que Dieu nous donne et à la mission qu’il nous confie. Plus nous disons oui à Dieu, plus nous sommes heureux et plus nous rendons les autres heureux. Tous les hommes veulent être heureux mais l’avantage d’être chrétien c’est de croire que le plus grand des bonheurs c’est le bonheur que Dieu nous donne si on s’ouvre à lui et si on remplit la mission qu’il nous confie !

  • Être chrétien c’est un avantage mental car la foi nous donne un mental de fer, un mental combatif, un mental de gagnant comme Saint Paul qui nous explique dans la deuxième lecture d’aujourd’hui que la vie est un combat sportif, un match, une course qu’il veut gagner et qu’il va gagner : « Une seule chose compte : oubliant ce qui est en arrière et lancé vers l’avant, je cours vers le but en vue du prix auquel Dieu nous appelle là-haut dans le Christ Jésus… » Vous le savez tous : la vie est un combat, une lutte permanente. Il faut se battre et jamais relâcher ses efforts dans la vie professionnelle, dans la vie conjugale et familiale, dans la vie associative, dans le sport, dans les engagements sociaux ou politiques, dans la vie religieuse si malmenée en ce moment par tous les scandales qui l’éclaboussent… Des moments c’est trop dur et on a envie de dire : « j’abandonne, je démissionne, je laisser aller. » Quand on a la foi, quand on croit à ce qu’on fait,  on ne peut pas dire ça : au contraire on se dit qu’on va y arriver, qu’on va gagner, qu’on va arriver au but espéré. La foi ce n’est pas seulement des idées, des explications, des réponses à nos pourquoi, la foi c’est ce mental combatif, ce mental sportif, ce mental de gagneur. Quand on a ce mental c’est un avantage qui nous dynamise, nous lance vers l’avant plein de confiance et d’espérance.
  • Être chrétien, c’est un avantage moral, car la foi change notre comportement quotidien en nous faisant vivre plein de valeurs. Être chrétien, c’est donner du sens à la vie, c’est se battre dans la vie avec un mental de gagnant, mais c’est aussi et surtout se comporter d’une certaine manière en vivant les plus belles valeurs : c’est même tendre vers la perfection morale, la perfection de Dieu, la perfection du Christ comme nous l’explique encore Saint Paul : « Certes, je n’ai pas encore atteint la perfection, mais je poursuis ma course pour tâcher de saisir, puisque j’ai moi-même été saisi par le Christ Jésus… » Être saisi par le Christ, ou chercher à le saisir, c’est avant tout être saisi par son amour, c’est essayer d’aimer comme il aime, c’est mettre son amour dans nos comportements quotidiens. La morale chrétienne n’est pas une morale de la loi, des règlements, des interdits mais une morale d’amour, c’est rechercher l’amour le plus parfait, c’est tendre vers la perfection de l’amour dont le Christ nous donne l’exemple lui qui nous a aimés jusqu’à donner sa vie pour nous et qui nous a dit : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. »

Aimer comme le Christ c’est tout donner, c’est se donner. Humainement quand on aime, on prend, on chercher à posséder. On voit de belles fleurs dans les champs, on se dit : « comme c’est beau », et on  cueille ces fleurs, on les prend pour soi. On voit de beaux fruits dans les arbres, on se dit : « comme ce doit être bon », on ramasse ces fruits et on les mange, on les prend pour soi. On voit de beaux produits dans nos magasins et il y en a plein dans notre société de consommation qui nous tente de plus en plus, on se dit : « comme ça doit être bien », et on achète, on prend pour soi. Mais aimer de l’amour du Christ, aimer comme il aime, aimer avec son amour qu’il répand dans nos cœurs, ce n’est pas prendre pour soi, c’est donner, tout donner pour les autres. C’est donner et c’est aussi pardonner, donner au-delà, par delà ce que les autres méritent, c’est la leçon de l’Évangile d’aujourd’hui : Jésus pardonne à la femme adultère. Elle mérite la condamnation et même la lapidation selon la loi juive. Jésus au lieu de la juger et de la condamner, lui pardonne, lui donne une nouvelle chance, une nouvelle vie : « Va et désormais ne pèche plus. » Le sommet de l’amour c’est ça : le don total et le pardon total. Voilà l’avantage d’être chrétien  c’est d’arriver à ce sommet de l’amour : toujours tout donner, toujours tout pardonner non pas pour oublier et effacer le mal qu’on nous fait mais pour redonner à ceux qui nous font du mal la chance d’une nouvelle vie bien meilleure !

  • Être chrétien, c’est un avantage social car la foi chrétienne nous fait vivre non pas seul, mais avec une communauté, avec des communautés, avec tout le peuple chrétien, avec l’Église locale et l’Église universelle.

Nous vivons une époque où beaucoup de gens se sentent seuls, isolés, où c’est l’individualisme, le chacun pour soi, l’anonymat. Dans ce contexte là, profitons de ce grand avantage qu’ont les chrétiens : partout où ils vivent il y a des équipes, des groupes, des communautés chrétiennes, des paroisses, des mouvements, des associations chrétiennes. Partout on peut trouver des chrétiens avec qui on peut discuter, échanger, prier, célébrer, vivre des temps d’amitié et de convivialité, ou mener des actions, bâtir des projets de solidarité, de rassemblements de toute sorte. Ne rejoignons pas les chrétiens juste à certains moments quand on a besoin de célébrer un baptême, un mariage, un enterrement mais rejoignons les autres chrétiens régulièrement pour partager, être stimulés, être portés et porter nous-mêmes les autres. Le Christ est venu nous dire : « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » S’aimer les uns les autres, c’est faire corps, faire communauté, donc rejoindre les communautés existantes près de chez nous.

Être chrétien, c’est saisir cet avantage social, cet avantage relationnel : plein de communautés nous attendent !

  • Être chrétien, c’est évidemment aussi et surtout un avantage spirituel car la foi chrétienne nous donne cette attitude encore affirmée aujourd’hui par Paul : « Il s’agit pour moi de connaître le Christ, d’éprouver la puissance de sa Résurrection et de communier aux souffrances de sa passion, en devenant semblable à lui dans sa mort, avec l’espoir de parvenir à la résurrection d’entre les morts ! » L’avantage spirituel de la foi chrétienne c’est cela : on éprouve, comme dit l’apôtre, on ressent la puissance de la Résurrection en nous, la puissance du Christ ressuscité, autrement dit sa force à l’œuvre en nous, sa force pour tenir bon dans nos engagements, traverser les épreuves en restant debout, sa force pour ne pas mourir, nous laisser écraser par les difficultés de la vie mais rester au contraire des vivants, sa force pour aimer et faire triompher l’amour dans toute notre vie et autour de nous. Oui l’avantage d’être chrétien c’est ce grand avantage intérieur : en nous il y a plus fort que nous, le Christ et son amour pour qui rien n’est impossible. Donc quand on n’a plus de forces et surtout plus la force d’aimer comme on devrait, puisons au fond de nous, plus profond que nos sentiments, plus profond que notre cœur, plus profond que notre volonté, et là nous découvrirons le Christ Vivant et la force de la résurrection, la force de repartir plus fort qu’avant dans la vie et dans tous nos engagements.

Aujourd’hui donc, rendons grâce au Christ, à Dieu, remercions pour tous ces avantages que nous donne la foi chrétienne : avantage intellectuel, avantage mental, avantage moral, avantage social, avantage spirituel : avec le Christ, l’Amour sera vainqueur.

AMEN

Père René PICHON