Homélie du jour de Pâques, le 21 avril 2019

FETE DE PAQUES !

En ce jour de PAQUES, au monastère, on sent une certaine effervescence. Le prieur a l’air tout content, et l’on se demande bien ce qui peut ainsi le départir de son calme habituel… « Chers frères, j’ai une très grande nouvelle à vous annoncer !» Il se fait un grand silence, puis le prieur s’exclame : «Le Christ est ressuscité !». Etonnement géné­ral, la grande nouvelle, ce n’était donc que cela ? C’est plutôt ce que l’on appelle faire du neuf avec du vieux !

CETTE ANECDOTE, VRAIE PARAÎT-IL, MONTRE À QUEL POINT NOUS NOUS HABITUONS MÊMEaux réalités les plus inouïes. C’est que nous aimons beaucoup la nouveauté ! Mode, infor­matique, automobile, livres, art, téléphone portable ou jeux vidéo : quelle nouveauté va-t-on nous proposer demain? Le «vieux» modèle (celui qui est sorti il y a six mois) fait figure de dino­saure, il est complètement dépassé sitôt que le « nouveau » arrive sur le marché… Les journaux se ruinent pour un scoop, les « nouvelles » télévisées fascinent des millions de gens. Tel Bugs Bunny grignotant sa carotte, nous les interrogeons inlassablement : « Quoi d’neuf, docteur»?

Et nous, chrétiens, nous continuons à chanter à pleins poumons notre scoop vieux de deux mille ans : «Il est vraiment ressuscité !».

CONCRETEMENT, QUE CELA VA-T-IL NOUS APPORTER ?

Dans la vie du monde, je le crains, rien ne changera visiblement d’ici deux jours. Le mal, un peu partout, sème la misère : famines, maladies, guerres, on ne manque pas d’occasions de se lamenter. Pourtant, le Christ a vaincu la mort et son cortège de malheurs. Alors ? Dans la vie de notre pays, lundi sera comme samedi ! La France a beau être la fille aînée de l’Église, sa vie n’en semble pas autrement illuminée… Alors? Dans la vie de notre famille, le miracle risque également de se faire attendre. Lundi, bébé ne fera pas ses nuits, Mamie aura encore de l’arthrose et votre époux, Madame ronflera toujours… Alors ?

ALORS, PÂQUES, ÇA CHANGE TOUT C’est plutôt un mystère à approfondir qu’une nouveauté… À Pâques, Jésus nous invite à conver­tir notre regard sur ce monde que nous habitons et à y découvrir sa présence. Dieu demeure parmi nous : ce n’est pas un vieux souvenir, c’est une réalité actuelle. Il habite notre monde, notre pays, notre famille. Trop souvent, nous ne voyons que ce qui cloche : mal au dos, mal au porte-monnaie, mal partout… Le maître de la déprime chronique, le Malin, en profite : le découragement, c’est son arme secrète. Les nuages cachent le soleil? Mais Pâques, précisément, c’est savoir que Dieu brille toujours au-dessus des nuages, même les plus épais. Dieu habite parmi nous, il est présent au cœur de notre vie, il nous délivre de la mort et du péché : voilà la Bonne Nouvelle ! Ce n’est pas une nouveauté, mais c’est quand même une bonne nouvelle !

CE QUI CHANGE NOTRE VIE, C’EST DE VIVRE VRAIMENT EN PRÉSENCE DE DlEU. Ce n’est pas pour autant que nous aurons une tête de ressuscité chaque matin. Ce n’est donc pas toujours dans notre regard exalté ou notre sourire enjoué que l’on saura que nous sommes «sauvés». C’est dans notre foi en la Présence de Dieu au cœur même de nos vies.

Un émir arabe venait prendre des vacances à Nice. Il se fait emmener par son chauffeur de Paris et choisissent de traverser les alpes par une petite route pittoresque. C’est la première qu’il vient en France et est émerveillé par le paysage. En Arabie, il ne connaît que le désert et les forages qui vont chercher non seulement le pétrole mais l’eau potable très très loin en dessous du sol. Au détour d’un virage, ils aperçoivent une cascade. L’émir, qui n’a jamais vu ce spectacle féerique, fait arrêter la voiture aussitôt. Et il contemple …le chauffeur regarde bien un peu, mais il se lasse. Au bout d’un long moment, il s’aventure à lui crier : « que faites-vous ? Il est l’heure de repartir. Vous ne venez pas ? ». Et l’émir, fasciné par la cascade, lui dit sans détourner les yeux : « j’attends que ça s’arrête ! ». Christ est l’eau vive, la cascade qui ne s’arrêtera jamais de couler en nous !

Choisissons d’être comme le Christ des cascades ! Choisissons d’être également des cascades pour ceux qui nous entourent dans notre quotidien ! Seigneur, tu es la Source d’Eau Vive mais tu es venu précisément pour que tu ne sois pas seul à être source ! Oui, nombreux sont les gens qui meurent de soif ! Ceux qui ont soif d’amour et ceux qui ont soif de paix ! Mais aussi ceux qui ont soif de pouvoir et ceux qui ont soif d’avoir ! Sans parler de ceux qui ont soif de vivre ! Pour ceux qui ont soif d’amour et de paix, fais couler de notre cœur ton amour et ta paix ! Pour ceux qui ont soif de pouvoir et d’avoir, fais couler de mes mains le service et le don ! Seigneur, ouvre-moi à ta Source, pour que je donne la vie en cascade et non en goutte à goutte où je m’économise !

Ce soir, j’ose nous dire à chacun : « toi aussi, ouvre ton cœur, désensable ta source, ouvre ta vie au Christ ! Accueille-le comme il t’accueille les bras ouverts ! OPEN YOUR DOOR ! ABRA SUA PORTA ! ABRE TU PUERTA ! APERI OSTIUM ! APPRI LA TUA PORTA ! OUVRE TA PORTE ! Ouvre la porte de ton cœur, n’aie pas peur car le Christ ne te veut que du bien ! Ouvre la porte de ton coeur au Christ car il veut faire en toi sa demeure !

SI NOUS CROYONS EN DlEU COMME UNE RÉALITÉ LOINTAINE QUI NE CONCERNE QU’UNE HEURE le dimanche matin, il y a de fortes chances, que

notre vie continue son petit bon­homme de chemin sans que cette fête de Pâques ne la transfigure… Alors ?

Alors, le Christ habite non seulement parmi nous, mais aussi en nous.

Alors, laissons-nous changer par la présence en nous de Jésus ressuscité.

Alors, grandissons dans sa Présence.

Et ça, si ce n’est pas une nouveauté, c’est une aventure !

CHRIST EST RESSUSCITE, ALLELUIA !!!

P Jérôme MARTIN