4ème DIMANCHE DE PAQUES – PROFESSION de FOI- 7 mai 2017

Le cardinal Martini raconte une vieille histoire qui l’avait beaucoup touché. Dans cet épisode, on dit qu’un jeune chrétien alla voir un de ces Pères du désert dans les premiers siècles du christianisme et lui dit : « Père, toi qui a une si grande sagesse, explique-nous pourquoi tant de jeunes moines viennent dans le désert, mais ensuite, pourquoi tant d’entre eux repartent ; comment se fait-il que si peu persévèrent ? » Alors le vieux moine répondit :  « voyez-vous, il en va comme d’un chien qui court après un lièvre, en aboyant. Beaucoup de chiens, l’entendant aboyer et le voyant courir, le suivent. Or, un seul voit le lièvre ; très vite, tous ceux qui courent uniquement parce que le premier court, s’essoufflent et s’arrêtent. Seul celui qui a le lièvre devant les yeux continue jusqu’à ce qu’il le rejoigne ». En un mot le vieux moine dit que seul celui qui a vraiment mis les yeux sur le Seigneur Ressuscité sait vraiment qui il suit, et il sait que ça vaut la peine de le suivre ! …Oui, ça vaut la peine de suivre le Christ car Il nous donne du Souffle ! Jésus-Christ est la VIE : en témoigne l’Evangile d’aujourd’hui ! « Moi, dit Jésus, je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance ». Le contraire de la vie, c’est la mort :en nous, il y a beaucoup de mort : le péché peut nous ronger de l’intérieur et nous venons également crier au Seigneur ce matin : « viens nous libérer de tous ces noeuds intérieurs, de toutes ces morts intérieures qui nous ligotent, nous ficellent et nous pourrissent la vie : viens Seigneur nous apporter la PAIX ! » C’est bien ce que vous avez vécu lors de votre retraite de Profession de Foi en vivant le Sacrement de la confession, vous avez fait l’expérience de ce JESUS qui donne la VIE en pardonnant, en relevant. En tout cas, Bravo pour votre profession de foi ! Mais maintenant que vous vous préparez à être chrétiens dans votre vie de futurs adultes, je dois vous confier un secret… Ce n’est pas exactement un secret, mais c’est quelque chose qu’on dit rarement. Beaucoup trop rarement à mon avis. Or c’est essentiel.

JESUS, c’est lui qui redonne la VIE, la vie en abondance ! Son cœur à JESUS est brûlant. Et c’est là le secret : être chrétien, ce n’est pas seulement être gentil et compatissant. Entendons-nous : j’aime la gentillesse ; la gentillesse est nécessaire ; Mais être chrétien, ce n’est pas seulement cela.
Être chrétien, ce n’est pas seulement être ouvert et accueillant, tourné vers les autres, respectueux de chacun. Tout cela est très bien, et nous devons sans cesse y travailler. Être chrétien, être vraiment chrétien, c’est ne pas supporter l’injustice et détester notre propre lâcheté, c’est être ému de la souffrance et de l’amour des autres, c’est espérer; c’est taper du poing sur la table, quand on est révolté face à certaines situations, c’est prendre l’épaule d’un ami ; c’est parler à Dieu face à face et sans peur ; enfin c’est avoir un cœur de feu. Voilà. Être chrétien, c’est là que ça se décide. Dans le cœur. Jésus préfère les révoltés et les têtes de bois. Ses disciples, ses amis ne sont pas du genre mouton. Simon le Zélote, Matthieu le publicain, Pierre qui tire son épée sans parler de Paul , le persécuteur de chrétiens et qui est retourné comme une crêpe par Jésus, Paul qui va donner sa vie pour Jésus: des cœurs de feu. Jésus s’est fâché contre eux et il a pleuré à cause d’eux, mais c’est bien eux qu’il a choisis.
Parce qu’il n’a pas choisi des savants, ni des sages, ni des prévoyants, ni des consensuels, mais des cœurs de feu. Des cœurs qui brûlent d’espoir et d’impatience, qui s’embrasent d’amour ou d’amitié, qui ne s’éteignent jamais. Tel est le secret que je voudrais vous confier. Ne laissez jamais votre cœur s’éteindre. Le Seigneur aime les cœurs de feu. Il a choisi des prophètes notoirement indisciplinés comme Elie et des apôtres au caractère de porc-épic, parce que ces hommes et ces femmes avaient d’abord le cœur qui brûlait. Qu’ils soient doués pour les discours ou pour l’action charitable ou pour l’interprétation de la Parole était un problème annexe. Ce qui compte, c’est qu’ils ont un cœur de feu. Que le Seigneur embrase les vôtres, que vous brûliez d’espoir et d’amour toute votre vie. Vous allez faire dans quelques instants votre Profession de Foi. Que veut dire avoir la FOI, cela veut dire avoir CONFIANCE ! Faire confiance, c’est une disposition profonde du cœur. Le chrétien a un horizon, il a confiance en Dieu ! Dans les situations les plus concrètes de nos vies, nous sommes appelés à nous abandonner à Jésus, et pourquoi ne pas nous abandonner à Jésus en nous posant cette question essentielle : QFJAMP ? …mais qu’est-ce donc que cette question ? QFJAMP ? Qu’est-ce que cela veut dire ? J’ai vu ce sigle inscrit sur des bracelets fabriqués par des religieuses à Draguignan. Ce bracelet circule dans les aumôneries, les camps de jeunes et je sais même qu’une trentaine d’évêques du monde entier en possèdent un (avec la mitre et la cross, ça fait d’ailleurs un drôle de mélange …). Mais qu’est-ce que ce truc là ? Je vois qu’à votre mine vous n’avez pas trouvé !!!

QFJAMP pour Que Ferez Jésus A Ma Place ? C’est toute la question ! Ces 6 lettres sont, à elles seules, un véritable chemin pour changer nos vies car ce ne sont pas les grands discours qui nous convertissent et nous aident à changer nos cœurs et nos vies, ce sont les petits actes posés patiemment les uns après les autres ! Ainsi, QFJAMP si sa petite sœur venait constamment l’embêter ? QFJAMP si son meilleur ami le laissait tomber ? QFJAMP si son ordinateur buggait ? QFJAMP si le repas de ce midi devait brûler ? Jésus est présent pas seulement le dimanche à la messe mais dans toutes nos situations quotidiennes car Jésus a été pleinement homme et a vécu très concrètement sa vie. Il a eu faim, soif, froid, chaud, envie de rire et de pleurer, il a aimé ses disciples, a été désolé par certaines attitudes des scribes et des pharisiens, lâché par ses amis…une vie agitée et bien remplie. Alors vous savez, Jésus il comprend ce que nous vivons, il comprend quels peuvent être nos petits et gros soucis et n’a pas peur de les porter avec nous !