St Alban-Leysse

Quelques mots sur St Alban-Leysse

Notre commune de St Alban-Leysse a porté des noms très différents depuis SANCTI ALBANI en 1100, SANTALBANUM en 1581, jusqu’à celui de MONTERMINOD par un décret révolutionnaire en 1793. Il est difficile de dire quand a commencé son histoire, puisque dès l’époque néolithique, des fouilles faites au col de St Saturnin au siècle dernier ont mis à jour des outils, des armes.

Ce que l’on sait mieux, c’est qu’à l’époque moderne, la grande voie gallo-romaine des Alpes qui reliait Milan en Italie à Vienne, en Gaule, par le Col du Petit Saint Bernard, traversait Saint Alban et Leysse à flanc de coteau pour éviter les marécages. C’était une voie large, jusqu’à 6 mètres, pour permettre le passage aisé des légions romaines et de leurs transports. On l’appelait Via Saturnina pour rappeler qu’elle empruntait le col de St Saturnin.

Au Moyen-Age, les comtes de Savoie possédaient la châtellenie de la Croix qui englobait tout St Alban et Leysse. Après le Moyen-Age, plusieurs hauts personnages de la cour de Savoie y avaient leurs résidences secondaires (le château du Mortier, le Fontanil, le Château Gabet etc.).

Puis vint la période industrielle. On constate un développement des usines : papeterie, usine à chaux, moulins, ateliers de confection le long du canal de Mérande. Toutes ont peu à peu fermé dans la deuxième moitié du XXème siècle.

Aujourd’hui la commune abrite environ 7000 habitants dont beaucoup travaillent ailleurs.

L’église de la commune est dédiée à un saint anglais, Alban, qui vécut sous l’empereur Domitien, et qui mourut martyr à VERULAM, en l’an 209. Quatre villages de Savoie portent son nom. Cette église existait déjà au XIIème siècle. Dépendante du château de St Alban, son entrée était alors orientée vers le Nord, vers le château Gabet, devenu aujourd’hui « Relais Familial ». Plusieurs chapelles étaient attachées à cette église. La première et celle de Saint Saturnin, appelée ainsi en souvenir de l’évêque Saturnin qui se reposa dans une grotte située au col du même nom, après avoir renversé la statue du dieu païen Saturne, au IIIème siècle après JC.

Une autre chapelle, située plus près de Leysse est celle de Notre Dame de Lorette, érigée en 1576 par Catherine de Bleand. En 1838, l’entrée de l’église de Saint Alban fut tournée vers l’Est.

Enfin, une très récente restauration eut lieu en 2006, grâce à laquelle la capacité d’accueil de l’église a été augmentée. Notre saint protecteur a aussi bénéficié d’une belle statue toute neuve.