Homélie du dimanche 27 Juin 2021

« Talitha koum », ce qui signifie : « Jeune fille, je te le dis, lève-toi ! » « Lève-toi ! » C’est à chacun de nous que Jésus donne cet ordre aujourd’hui mais qu’est-ce que ça veut dire ?

  • « Lève-toi ! » Se lever, c’est d’abord répondre aux appels de Dieu immédiatement, sans hésiter, sans discuter, sans poser des conditions, sans peser le pour et le contre surtout si ces appels nous dérangent, nous bousculent, vont dans le sens contraire de nos projets et de nos désirs. Se lever c’est donc être totalement disponible à Dieu, faire sa volonté et non la nôtre. Le meilleur exemple de cette totale disponibilité à Dieu, c’est Saint Joseph. À plusieurs reprises l’Ange du Seigneur apparaît à Joseph et lui dit par exemple après le départ des Mages : « Lève-toi ! » Prends l’enfant et sa mère et fuit en Egypte… » Ou après la mort d’Hérode : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère et pars pour le pays d’Israël. » À chaque fois Joseph dit oui immédiatement : « Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Egypte…» Comme Joseph, quand on sent que Dieu nous appelle, nous demande ceci ou cela, même si ça nous dérange, surtout si ça nous dérange, levons-nous disons oui immédiatement.
  • « Lève-toi ! » Se lever, c’est répondre aux appels de Dieu maintenant, tout de suite, sans repousser à plus tard notre réponse.  Si Dieu m’appelle maintenant, je réponds maintenant. C’est ce que font les apôtres : quand Jésus passe au bord du lac et appelle André, Pierre, Jacques et Jean, ils ne disent pas : « On va réfléchir… On verra plus tard… Attends un peu qu’on aille au moins dire au revoir à nos proches, en parler à nos amis … » Non, aussitôt, quittant tout ils suivent Jésus. « Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent » précise bien Saint Matthieu. D’une  manière plus concrète et plus régulière, se lever c’est donc chaque jour, chaque instant faire ce qu’on a à faire tout de suite, « ne pas remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même » selon la formule bien connue. Comme les apôtres, quand Dieu nous appelle, répondons-lui aussitôt, tout de suite, sans attendre !
  • « Lève-toi ! » Se lever c’est répondre aux appels de Dieu immédiatement, sans hésiter, maintenant, aujourd’hui même, et pas demain et c’est répondre avec empressement, sans traîner les pieds, à l’exemple de Marie quand elle se sent appelée à rendre visite à Elisabeth comme Saint Luc le raconte : « En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée. Elle entra dans a maison de Zacharie et salua Elisabeth. » Cet empressement pour répondre aux appels de Dieu caractérise la communauté des Corinthiens. Comme le dit Saint Paul dans la deuxième lecture de ce dimanche : « Frères, puisque vous avez tout en abondance, la foi, la Parole, la connaissance de Dieu, toute sorte d’empressement et l’amour qui vient de nous, qu’il y ait abondance dans votre don généreux ! » Pour Saint Paul, l’empressement pour répondre aux appels de Dieu est aussi important que « la foi, la Parole, la connaissance de Dieu ou l’amour… », c’est donc une valeur évangélique. Comme Marie, comme les Corinthiens, quand Dieu nous appelle, nous demande quelque chose d’important ou de moins important, faisons-le avec empressement, sans traîner les pieds.
  • « Lève-toi ! » Se lever, c’est ressusciter, c’est laisser jaillir en nous l’élan vital, l’élan de la vie. Jésus, nous dit l’Évangile, « s’est levé du tombeau. » En ressuscitant la fille de Jaïre, Jésus nous invite à ressusciter nous-mêmes, à nous lever, à vivre debout, à être des vivants, à avoir de la vitalité, du dynamisme, de l’élan, de la motivation, à réveiller l’élan vital qui dort en nous, à ne pas vivre blasés, désabusés, démotivés, à avoir toujours des projets nouveaux qui nous réveillent, nous relancent dans la vie, nous remettent en route vers de nouveaux buts qui nous dynamisent. Comme Jésus, levons-nous du tombeau, ressuscitons, cultivons notre élan vital, vivons pleinement jusqu’au bout de notre vie.
  • « Lève-toi ! » Se lever c’est ouvrir les yeux, se réveiller pour voir tout ce qui se passe autour de nous, être attentifs aux évènements et surtout aux personnes qui nous entourent. Quand Jésus entre dans la maison de Jaïre, il dit : « Pourquoi cette agitation et ces pleurs, l’enfant n’est pas morte : elle dort ! » Et il la réveille. Se lever, c’est donc se réveiller, ouvrir les yeux, regarder ce que signifient les évènements de notre vie personnelle ou de la vie du monde, voit ce que Dieu nous dit par ces évènements, comment et en quoi ils sont des signes de Dieu. Se lever, c’est se réveiller pour voir les besoins des autres, ce qu’ils attendent de nous, comment leur rendre service, les aider, les réconforter, les soutenir, leur apporter ce dont ils ont besoin. Comme la fille de Jaïre, levons-nous, réveillons-nous pour voir les signes de Dieu et les besoins de nos frères et y répondre le plus vite possible et le mieux possible.
  • « Lève-toi ! » Se lever, c’est affronter la réalité, ce n’est pas rêver la vie, c’est l’accepter telle qu’elle dans sa réalité la plus banale ! Que fait la fille de Jaïre quand Jésus la ressuscite : elle mange ! On aurait pu croire qu’elle allait proclamer sa foi, rendre grâces à Dieu, se mettre à genoux devant Jésus. Non Jésus demande de la faire manger : quoi de plus banal ? À nous aussi Jésus demande de nous lever, de vivre debout dans la réalité quotidienne la plus concrète et la plus banale !
  • « Lève-toi ! » Se lever c’est donc dire oui, un oui immédiat et enthousiaste à Dieu, à la vie, aux autres et à la réalité. Osons dire de tels « oui » pour vivre pleinement, pour ressusciter dès maintenant avec le Christ.

Amen !

Père René Pichon